FILOSES 2018​: CONFERENCE DU DIRECTEUR GENERAL DE LA SICOGI, Monsieur Bouake FOFANA


THEME : MECANISME ET MODE D’ACQUISITION DES LOGEMENTS SOCIAUX ? ECONOMIQUES ET STANDING DANS LE CADRE DU PROGRAMME PRESIDENTIEL : (REALITES, FORCES, FAIBLESSES ET PERSPECTIVES POUR UNE MEILLEURE ACCESSIBILITE AUX LOGEMENTS).

Le Directeur Général de la SICOGI pour son sa deuxième intervention ce 27 juin 2018 au FILOSES (Forum International du Logement Social, Economique et Standing) avait à ses côtés, le Directeur du Logement Monsieur GUIBEROU. En vue de faciliter la bonne compréhension du thème : MECANISME ET MODE D’ACQUISITION DES LOGEMENTS SOCIAUX ? ECONOMIQUES ET STANDING DANS LE CADRE DU PROGRAMME PRESIDENTIEL : (REALITES, FORCES, FAIBLESSES ET PERSPECTIVES POUR UNE MEILLEURE ACCESSIBILITE AUX LOGEMENTS), Monsieur Bouaké FOFANA a privilégié le développement se rapportant aux (REALITES, FORCES, FAIBLESSES ET PERSPECTIVES POUR UNE MEILLEURE ACCESSIBILITE AUX LOGEMENTS) étant entendu que le mécanisme et mode d’acquisition des logements sociaux et standing dans le cadre du programme Présidentiel est connu de tous.

L’une des grandes difficultés selon le conférencier est l’amalgame que les uns et les autres font sur la notion de ‘’ loger décemment les ivoiriens et être propriétaire d’un logement ‘’ prônée par l’Etat. Pour lui, même si l’Etat est présent dans le secteur de la production (plusieurs opérations réalisées), tout le monde n’a pas intérêt à être propriétaire. Avoir une autre vision pour le logement semble la voie à indiquer pour la nouvelle génération et celle future. En effet, le conférencier plaide en faveur des logements de loisirs ou intelligents lesquels peuvent être habités à tout moment mais sans être la propriété exclusive d’une personne ; cela a-t-il rappelé est pratiqué dans les pays développés à l’instar des Etats Unis et de l’Europe.

Relativement au logement social et économique, les perspectives à appréhender selon Bouaké FOFANA, c’est de mener des actions auprès des partenaires techniques et financiers qui assistent les gouvernements des pays en voie de développement dans les secteurs tels que l’approvisionnement en eau potable, la santé, l’éducation, le transport, l’électricité et la route, pour qu’ils financent le logement. Cette aide est valable que pour le logement social lequel est destiné aux populations à faible revenu ; qui la plupart du temps ne sont pas bancarisées. En outre encourager l’état à être au centre de la production des locations simples, location-vente et vente directe sont autant de perspectives à ajouter le conférencier pour une accessibilité aux logements.

Dans son analyse, le Directeur Général de la SICOGI a souligné que la communication autour du programme présidentiel des logements sociaux n’a pas fonctionné à merveille étant entendu que les bénéficiaires dans leur grande majorité ont tous cru qu’ils avaient avoir gratuitement des logements. ; n’ayant pas en général la somme de quatre cent mille francs (400.000) comme revenu mensuel le minimum recommandé pour prétendre à un logement social. Autre difficulté constatée par l’intervenant principal du jour, c’est le fait que plusieurs opérateurs immobiliers n’étaient pas tous également bancables de même que la cible politique ; l’un et l’autre ont enrayé ainsi le processus du programme présidentiel des logements sociaux. Malgré ces problèmes réels, Monsieur Bouaké FOFANA a bon espoir que les nouvelles technologies peuvent être une solution pour le logement sans toutefois ignorer la volonté manifeste de l’état. « 25% du coût de production, espace vert, VRD, le foncier et autres sont à la charge de l’Etat. » dixit le 1er Responsable du Mirador.

« Le logement est un investissement lourd » n’a pas manqué de rappeler Monsieur Bouaké FOFANA. Aussi souhaite-t-il que les opérateurs structurés soient identifiés pour couvrir la période de construction des logements et que l’acquéreur d’un futur logement commence à épargner dès son premier salaire pour espérer payer l’apport initial après cinq ans et ensuite solliciter un prêt bancaire pour être propriétaire de son logement dans 15 ans ou 20 ans au plus.

A la suite du Directeur Général de la SICOGI, le Représentant du Ministère de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme et Directeur du Logement, Monsieur GUIBENOU a fait une communication sur le logement social et haut standing. Il a par ailleurs informé le public que pour aider la population à faible revenu, le Ministère de la Construction, du Logement, de l’Assainissement  en abrégé MCLAU a créé le LEM (Lotissement à Equipement Modéré) piloté par le CPLS. Autre solution pour les difficultés relatives au morcellement du foncier, le ministère a mis en place un mécanisme dénommé FSH (Fonds de Soutien pour l’Habitat) qui aide les groupements à construire leurs terrains. Entre outre selon Monsieur GUIBENOU, tous les lotissements approuvés bénéficieront de leur titre de propriété.

Il est bon de rappeler que le FILOSES Forum International du Logement Social, Economique et Standing qui  s’est tenu du 25,26 et 27 juin 2018 au Plateau à la Caistab est à  2ème édition et a pour ambition, entre autres, d’apporter des réponses aux difficultés du Programme de logements sociaux en Côte d’Ivoire. Le thème principal de cette édition est : RELEVER LES DEFIS DU LOGEMENT EN AFRIQUE.


Galerie photo